Sur le lac Titicaca en passant par Chez Julia

(par Guillaume – 10/08/09)

Le lac Titicaca… 3800 metres d’altitude pour 8340 km2, le lac navigable le plus haut du monde, partage entre le Perou et la Bolivie (60-40), lieu mythique…
Nous quittons Puno, son port principal, en petit bateau privatif pour la visite des fameuses iles Uros dont les habitants du meme nom (a ne pas confondre avec les uros d’autres moeurs…) vivent sur des iles flotantes qu’ils construisent eux meme en superposant des couches de joncs locaux jusqu’a une epaisseur de 2 metres. Ces petites iles de quelques centaines de m2 sont solidement amarees et abritent de petites communautes d’une dizaine de personnes, un mode de vie impressionnant !
fred-carte2-1151-reduit.JPG

Nous continuons notre route vers l’ile d’Amantani ou 2 familles locales nous accueillent par groupe de 2 avec un plaisir evident mais dans les conditions les plus spartiate…
fred-carte2-1190-reduit-julia1.JPG . fred-carte2-1192-reduit-julia2.JPG . fred-carte2-1197-reduit-julia3.JPG . ben-carte1-622-reduit-amantani-ben-jipi.JPG

A peine poses, nous entamons aussi sec l’ascension du mont PachaTata (terre-pere), excroissance culminante de l’ile d’ou l’on nous promet un coucher de soleil a couper le souffle… expression qui prend tout son sens bien avant son temps puisque nous manquons renoncer tant l’oxygene se fait rare et l’effort surhumain. Enfin nous triomphons pour un moment qui valait bien l’effort !
fred-carte2-1220-reduit.JPG . ben-carte1-620-reduit-amantani.JPG

Le soir apres un frugal repas traditionnel ET enfume dans nos familles respectives (soupe de Quinoa et une des 400 especes de pommes de terres recencees au Perou), nous voici repartis – en costumes typiques – pour d’enivrantes danses folkloriques qui nous menent jusqu’au bout de la nuit… sur le chemin de retour vers nos modestes abris, nous nous emerveillons d’un ciel etoile epoustouflant, avant de sombrer, enterres sous 5 couvertures, a la lueur de la bougie, dans un sommeil agite et peu reparateur.
guillaume-carte001-439-reduit-danse-amantani.JPG.ben-carte1-647-reduit-danse-angelica.JPG.fred-carte2-1238-reduit-julia5.JPG.fred-carte2-1249-reduit-amantani-yom-lit.JPG

Leves a l’aube, nous evoquons avec nostalgie la douche chaude de la veille, et renoncons finalement a briser l’epaisse couche de glace qui nous interdit une frugale toilette qui serait trop chere (de poule…) payee ! Nous avalons donc direct un roboratif petit dejeuner : galettes de maïs et crepes maison cuites sur le foyer qui rechauffe accessoirement une famille de cochons d’inde promise a un avenir sombre mais non moins festif.
ben-carte1-043-reduit-cochon-dinde.JPG

C’est avec emotion que nous quittons notre « mama » d’un soir apres lui avoir remis ceremonieusement quelques provisions achetees en prevision la veille sur le continent : sel, sucre, bougies… Impregnes du sentiment profond d’avoir vecu un moment de vie vrai et intense, nous reprenons le bateau pour l’etonnante ile de Taquile… Petit paradis communiste, l’ile est constituee de 8 communautes quasiment autonomes. Chaque membre de la communaute est successivement president de celle-ci pendant un an et toutes les decisions sont prises en commun, la derniere en date : le refus de l’electricite. Ici, les femmes ne font pas la fete le jour de leur mariage, c’est du serieux, car sur Taquile Monsieur, on ne divorce pas, on ne divorce pas ! Nous dejeunons au sommet, face au lac, de delicieuses truites, un nouveau moment magique. En fin d’apres midi, retour au port… de Puno.

Ce contenu a été publié dans Non classé, Pérou. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Sur le lac Titicaca en passant par Chez Julia

  1. Nico dit :

    y a au moins un habitant dans ce coin 🙂

  2. morel dit :

    Salut !

    J’espère que çà va mieux et que vous allez pouvoir reprofiter à fond de votre périple! Prenez soin de vous et bonne suite de voyage.
    Bisous oxygénés mais humides de Paris.
    Isabelle

Laisser un commentaire