De Mysore a Hassan.

(par Guillaume)
Leve a 8h ce matin pour ce qui s’annonce comme une longue journee de route, histoire de se detendre un peu de la frenesie de la veille… Nous expedions un p’tit dej pantagruelique de red beans, fried eggs, chicken sausages, et autres specialites imprononcables, et bouclons rapidement les valises. Sur le parking, nous retrouvons notre incontournable Sunil plus semillant que jamais, amidone et rase de pres, l’oeil vif, la moustache fretillante dans son impeccable costume blanc et nous voici repartis par les chemins de traverse vers Hassan via le temple de Sravanabelagola. Fameux temple du Saint Jain, representation monolityque de ce dernier en une statue impressionnante (la plus grande en Inde) de plus de 18 metres de haut. Cas rare, le dit Saint est represente entierement nu (si, si…).

img_5524.JPG

Le geant exhibitioniste se merite puisqu’il domine le village, dans son temple que l’on atteint pieds nus, apres une escension a flanc de colline de plus de 500 marches taillees a meme la roche. Les moins vaillants peuvent se faire transporter au sommet confortablemeent installes dans un improbable fauteuil d’osier porte par 4 courageux autochtones. Pendant l’ascension nous croisons des « descendants » qui semblent defier les lois de l’apesanteur, sautillant de marche en marche tandis que l’infortune passager, dos au vide semble s’accrocher aux bras du fauteuil comme a une bouee de sauvetage.

img_5575.JPG

Au sommet apres nous etre attardes quelques instants devant l’appendice geant et son imperturbable proprietaire, nous nous faisons benir par le pretre de quart, et proteges de cette onction genito-spirituelle, nous sommes fin prets a redescendre et a affronter les hordes assoifees des marchands du temple qui nous attendent en bas, prets a en decoudre. Nous experimentons alors le mantra dit « d’ignorance » preconise par les guides et trouvons un coin tranquille pour siroter une noix de coco fraiche (2 FF) pendant que chacun reprend son souffle. C’est l’occasion de faire la connaissance de 3 autochtones en visite et nous partageons avec eux notre noix de coco ainsi que la traditionnelle ceremonie des photos reciproques que les indiens semblent priser a notre grande joie.

img_5584.JPG

Ceci fait nous reprenons la route cahotique vers Hassan charmant bourg de terre battue que nous traversons rapidement avant d’atteindre notre « resort ».
Charmant havre luxuriant a quelques encablures de la ville grouillante ; le Hoysala en la personne du souriant Timotee, nous accueille dans un charmant petit bungalow sur la piscine. Nous flemmardons autour de cette derniere apres quelques jeux de ballons, puis nous reposons en chambre avant le diner.
A 21h, l’omnipresent Timotee « always, totaly and definitivly at our service » nous accueille et nous tend les menus avant de nous expliquer que seuls deux plats sont disponibles : pates et poisson… Nous optons donc pour l’un et l’autre que nous degustons au bout d’une heure dans une salle deserte que nous partageons avec un couple d’italiens poussifs. Enfin nous trouvons un repos bien merite dans nos draps humides, suivant d’un oeil distrait les sanglants ebats d’Alien Vs Predator… faites de beaux reves.

Ce contenu a été publié dans Inde, Inde du Sud, Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire