Pamukkale via Aphrodisias

Nos hôtes du Nazar Hotel, dont on ne peut que vanter la gentillesse tant ils nous ont aidés pour notre galère de bagages, nous conseillent de faire un crochet par le site antique d’Afrodisias lors de notre trajet vers Pammukale.

 Une petite pause sur la route pour acheter des figues blanches fraîches que nous dégustons avec un café…

   
Nous ne sommes pas déçus d’avoir suivi leur conseil. Tout d’abord, une déviation nous amène à traverser la ville de Karacasu en montagne ou le tourisme est quasi inexistant et où nous trouvons l’authenticité qui nous plait tant. Nous y déjeunons des « pides », pizza en forme de navette, et en dessert un Kunefe, vermicelles au gruyère  et au miel, au milieu des turcs souriants et de quelques représentants d’ethnies bohèmes venus faire le plein de nourriture à l’occasion du marché. 

   
     
   
   
Le site d’Afrodisias, que nous visitons après déjeuner, est magnifique ! Plus beau et plus authentique que le site d’Ephese, nous passons plus d’une heure à arpenter ses allées pour y découvrir le stadium, le bouleuterion, le concil, l’agora… Tout ça magnifiquement travaillé par les archéologues. Pour finir, le musée du site est très intéressant et expose la plupart des statues retrouvées lors des fouilles.

   
    
    
 

        

  
Nous arrivons à Pammukale en soirée et montons directement sur le site des bassins calcaires par l’entrée sud, recommandées par les patrons du Nazar Hotel de Selcuk. Cette entrée située à gauche et accessible par une petite route, est moins fréquentées que celle du bas et permet d’arriver sur le site des travertines en traversant la ville antique de Hierapolis au sommet de la colline (réduite à quelques ruines).

   
    
   
Le site des travertines nous déçoit au premier abord tant les bassins sont asséchés au profit d’un parcours pour touristes totalement artificiel. Finalement, en poussant un peu l’exploration jusqu’à l’extrême droite du site (en regardant en bas) nous révèle des bassins en eau correspondant le mieux à l’image que nous avions de Pammukale issue d’Internet et de vieilles cartes postales.

   
    
  

 
La soirée se terminera au Venus Hotel, charmant, pas cher (22€50 par nuit et par personne) avec une piscine très agréable. 

   
   

Ce contenu a été publié dans Non classé, Turquie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *