Temuco et le parc de Conguillio

Jean-Marie nous attend à l’aéroport de Temuco. Franco-chilien, il sera notre guide pour les prochains jours en territoire Mapuche.

Il nous conduit à notre première Cabanas, un dôme de bois perdu dans la forêt. 3 chambres, coin cuisine, salle de bain, poêle cheminée… sympa, même si le moindre bruit résonne dans toute la bulle…

En soirée nous testons une bière artisanale dans une brasserie, accompagnée de pizzas.

Réveil tôt sous influence du décalage horaire, petit dej préparé par Jean-Marie, et nous voilà partis pour notre première rando dans le parc Conguillo.

Il pleut des cordes en partant mais nous montons en altitude au dessus de l’isobarre et c’est dans un paysage enneigé que nous débutons la balade de 10km.

Nous arpentons la forêt primaire du parc qui offre de nombreuses espèces d’arbres dont le fameux Araucania, gigantesque conifère qui produit des pignons géants appelés Pehuen, que nous goûterons le lendemain lors d’un repas typique Mapuche.

Nous rentrons trempés dans notre dôme, bien contents de pouvoir nous changer et être au sec.

Le déjeuner sera dans un restaurant à proximité, lui aussi perdu en forêt, où nous attend un méchoui de mouton, du pebre (mélange de tomates, coriandre, oignons, piments), pommes de terre… et une délicieuses bouteille de vin rouge chilien : Serafines.

Nous prenons ensuite la route pour Villarica, notre prochaine escale pour la nuit.

Ce contenu a été publié dans Chili, Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.