Ilha Grande (Ilia Grandji)… On a eu chaud, tres chaud !

Et je ne parle pas de temperature qui, cette fois, atteint facile les 25° sous un ciel bleu azur.

Nous partons de Paraty tranquillement vers 10h30 apres un bon pti dej’. 2h de bus plus tard, nous arrivons a Angra Dos Reis, au terminal des bus.
Nous cherchons un bateau pour Ilha Grande en nous renseignant sur le port de plaisance. Prochain depart du bac 17h : trop tard.
Beau voilier 2 mats a 16h : un peu mieux mais cher.
C’est un peu decus que nous errons vers le port de marchandises a la recherche d’une plage et nous decourvrons la un autre 2 mats qui part a 13h30 pour l’ile et pour 15 reals par personne. Parfait ! Nous embarquons.
Le comptoir du port de plaisance nous a dit que le dernier bateau repart de l’ile a 19h30, ca nous laisse un bel apres midi.

Nous arrivons sur une ile enchanteresse qui ressemble aux iles d’indonesie. Nous nous promenons jusqu’a une cascade glacee (bravo aux 2 courageux, Franck et Francisco qui ont oses s’y plonger) puis descendons sur la plage noire (du fait de son sable) pour nous baigner dans une eau fraiche mais tres agreable.
L’apres-midi s’ecoule paisiblement sur cette ile paradisiaque.

Nous decidons de visiter le village ou nous avons acoste, « barao » (barrraon je crois), et de diner tot avant notre bateau de retour. Le village est tres mignon et reserve quelques hotels superbes.
Il faut absolument passer quelques jours sur cette ile. Nous n’en avons malheureusement pas le temps.

Notre diner tarde a venir et nous commencons a stresser. Finalement, a 19h50 on nous apporte notre ragout de poisson « muqueca de peisce » que nous engloutissons en 10 minutes.

Nous filons au port pour le debut de l’horreur.

Plus de bateau ! A priori, on nous dit que le dernier etait a 17h30. Nos infos pour 19h30 ne concernent pas ce point d’accostage, mais un des nombreux autres de l’ile.
La panique nous prend. Une rapide estimation nous montre que si nous passons la nuit sur l’ile pour prendre le premier bateau a 7h30 demain, le temps de rentrer a Paraty recuperer nos bagages puis a Sao Paulo pour aller a l’aeroport, nous ratons Franck et moi notre avion.

Nous voila a courir en long, large et travers sur l’ile a la recherche d’une solution. Toutes les langues y passent. Francisco en bresilien, Franck en espagnol et moi en anglais…
Les premieres propositions d’aide pour nous ramener a Angra sont a un prix exhorbitant.

Un gentil pecheur nous propose finalement de nous ramener sur le continent, mais juste en face de l’ile, pour une somme assez modique : juste le double de l’aller, ce qui ne fait pas tres cher et surtout nous arrange bien.
Nous acceptons chaleureusement et embarquons sur un petit bateau de peche, en pleine nuit eclairee par la lune, pour une traversee d’1h30 !!! On n’avance pas !
Or notre point de chute sur le continent nous oblige a prendre un bus pour Angra, puis un autre bus pour Paraty, le dernier etant a 22h30.
Nous descendons du bateau a 22h, apprenons que le bus met 40 minutes… l’horreur continue…

Les gens, tres gentils, y vont de leurs suggestions. La plus folle consiste a se jeter sur la nationale devant les cars « Costa Verde » qui sont directs pour Paraty. Vous imaginez le tableau : Trois touristes en pleine nuit qui agitent les bras et se jetent devant les roues d’un autocar.

Nous renoncons finalement a cette idee folle pour prendre le bus pour Angra. Nous arrivons forcement apres le dernier bus de 22h30.
Mais notre bonne etoile met sur notre route un autre car qui relie Angra a Paraty. Sauves !!
Nous sautons dans ce car et laissons enfin redescendre notre stress… Mais pour peu de temps en fait.

Nous nous rendons compte que nous avons laisse la clef de la chambre au clou a l’hotel et que le reception sera fermee a notre arrivee.
La fille des proprietaires de l’hotel, qui ne dormait pas, nous remet notre clef vers 1h du matin. La nuit sera courte car nous mettons le reveil a 6h30 pour faire les valises et prendre le petit dejeuner.
Nous arrivons au terminal de bus de PARATY a 8h15 pour le bus de 8h30 pour Sao PAulo. Notre calcul est le suivant : 6 heures de bus, nous arriverons donc a 14h30 a Sao Paulo, prendrons ensuite le bus de 15h15 pour l’aeroport ou nous devrions arriver a 16h pour l’enregistrement du vol de Franck. Le mien est 1h plus tard.
Mais voila, le bus part a 9h avec une demi-heure de retard et la chauffeur nous annonce que le trajet durera 7h. La panique revient. Il sera trop tard pour l’aeroport !!
Le stress remonte en fleche et nous tient tout le trajet. Franck surtout.

Le trajet durera 6h car le chauffeur reduira gentiment un peu les pauses et qu’il n’y aura pas de traffic a Sao Paulo. Nous prendrons le bus prevu et arriverons largement a l’heure a l’aeroport pour l’enregistrement de frank et le mien.
On aura meme le temps de se prendre un dernier jus de fruit frais, Franck et moi, avant son decollage.

On aura eu tres tres chaud !

Ce contenu a été publié dans Brésil, Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire